Investir dans un parking en France s’avère-t-il un placement rentable ?

Investir dans un parking en france

Démarrer dans l’immobilier, investir dans un parking peut représenter un placement intéressant. Le parking est un bien qui se loue facilement et ne demande pas ou très peu de travaux d’entretien. C’est un espace particulièrement aménagé, utilisé pour parquer son véhicule. Généralement, les parkings sont disponibles dans les bâtiments publics tels que les gares, les aéroports, etc.

Investir dans un parking consiste à posséder un tel espace pour le louer aux personnes qui souhaiteraient garer leur voiture. Le parking reste l’un des investissements les plus rentables du marché immobilier. C’est également l’un des plus faciles. Les avis n’excèdent pas 30 jours, les risques de détérioration sont presque nuls, les charges sont faibles, etc.

Investir dans un parking : ce qu’il faut savoir

Investir dans un parking en France

 

La plupart des investisseurs à la recherche du profit locatif le plus élevé privilégient à certains moments une place de parking bien située plutôt qu’à une chambre de bonne.

Les parkings donnent au bailleur beaucoup plus de latitude que la location d’une chambre de service. Le préavis réduit à 30 jours et les charges de copropriété faibles.

À moyen terme, l’absence d’équilibre entre l’offre et la demande devrait garantir la valeur de cet investissement durable, même si de plus en plus de personnes renoncent à avoir un véhicule.

C’est surtout dans le centre-ville qu’il faut centrer vos efforts, car en périphérie, les nouvelles constructions sont bâties au-dessus des parkings souterrains. La demande est moins forte.

Faites surtout attention au prix du parking, car plus il est élevé, plus sa rentabilité locative décroît en pourcentage.

Le choix d’une place de parking

Compte tenu des prix élevés, vous devez méticuleusement choisir votre place de parking. Tout comme pour l’immobilier de surface, les meilleurs emplacements sont les plus recherchés. Vous devez privilégier le premier et le deuxième sous-sol. Se trouver à petite distance d’une sortie apporte un bonus. Aussi, la présence de caméras de surveillance est aussi un plus.

La taille des emplacements et la taille de la rampe d’accès doivent être suffisamment importantes pour permettre une conduite non anxiogène. Vous devez vérifier la hauteur sous le parking et la largeur des rampes d’accès qui sont parfois sous-dimensionnées par les promoteurs.

L’espace de stationnement

Quant à l’espace de stationnement, la taille idéale est de 5 m de long sur 2,5 m de large. Ces dimensions sont largement suffisantes pour garer un véhicule, et de sortir de l’espace de stationnement sans faire des contorsions.

Si l’occasion se présente, il vaut mieux opter pour un box fermé. Ces box, loués plus cher, offrent une sécurité accrue contre le vandalisme.

Il est à noter qu’il s’agisse d’un box ou d’un espace, le coût d’achat d’un parking est lourd :

  • taxes collectées pour le compte de l’État ;
  • débours (frais payés pour établir l’acte de vente) ;
  • les honoraires du notaire ;
  • etc.

Les charges de copropriété sont en revanche très réduites.

Investir dans un parking  en France : à quel prix ?

Investir dans un parking en France

 

Investir dans un parking à Paris

Il est clair que la rentabilité d’un parking dépend de son prix d’achat. Et celui-ci varie en fonction des quartiers, des communes et la complexité de stationnement rencontrée. En région parisienne par exemple, les prix des parkings sont stables, soit 15 000 € en moyenne.

En revanche, les prix ont fortement augmenté à Paris, atteignant 24 500 € selon la chambre des notaires de Paris. Une moyenne qui cache de fortes disparités selon les quartiers recherchés.

Les secteurs les plus appréciés comme le Marais et Saint-Germain-des-Prés affichent les valeurs les plus élevées, soit 60 000 €. Dans la capitale, les loyers s’échelonnent de 50 à 200 € par mois.

Investir dans un parking en province

En province, les prix varient entre 6000 et 25 000 €. Quant aux loyers, ils s’inscrivent eux aussi dans une large fourchette comprise entre 45 et 600 € par mois, selon les difficultés de stationnement rencontrées dans le secteur et selon le niveau de sécurité offert par le bien.

Investir dans un parking : choisir son emplacement

Comme tout placement immobilier, le parking n’échappe pas à la règle de base : c’est l’emplacement qui fait toute la différence. C’est lui qui détermine également le prix d’achat.

Les meilleurs emplacements de parking

Un emplacement en centre-ville, dans une zone où l’on note un manque de stationnement sera plus cher. De même, le positionnement à l’intérieur du parking affecte les prix à la baisse comme à la hausse.

Les places au premier sous-sol, à proximité des sorties (ascenseurs ou escaliers), sont les plus recherchées. Les box fermés sont également plus coûteux que les espaces à l’air libre.

Un autre point important à prendre en compte, c’est la taille et la hauteur sous plafond du parking. Si celui-ci est trop petit, les gros 4×4 qui sont nombreux en ville ne pourront pas se garer dans votre parking. Il serait vraiment dommage de se priver de toute une catégorie de locataires faute de place.

La location libre

Le parking, s’il n’est accompagné d’aucun logement, n’est pas soumis à la loi du 6 juillet 1989 relative aux locations vides. Il est donc possible de louer en toute liberté. Pour sécuriser la transaction, vous devez toujours signer un document écrit avec les futurs locataires.

Dans ledit document, vous y indiquerez les informations suivantes :

  • le montant du loyer ;
  • le dépôt de garantie ;
  • la durée du bail ;
  • etc.

N’importe qui pourra donner congé librement à chaque échéance du bail, et ce, sans motif.

Les règles locatives

Vous devez établir un accord écrit et non verbal pour louer votre place de parking. Si aucun logement n’est attaché à la place de parking, il n’est pas concerné par la loi sur le bail d’habitation, mais par le Code civil.

Le montant du loyer n’est pas encadré. Il résulte de l’état de l’offre et de la demande. Les conditions de la location doivent être résumées sur un contrat de bail mentionnant les informations suivantes :

  • le montant du loyer ;
  • la durée de location ;
  • les règles de révision ;
  • le versement d’un éventuel dépôt de garantie ;
  • etc.

Le locataire doit à tout prix signer le contrat.

La fiscalité

Les loyers sont imposables. Il faut les déclarer sous le régime dit « micro foncier ». Réservé aux contribuables dont le revenu foncier annuel de la propriété ne dépasse pas 15 000 € tous les ans, ce régime permet une réduction de 30 %.

À défaut, les loyers sont imposés sous le régime d’imposition réel. La base imposable est égale à la différence entre le montant des revenus bruts et le total des frais annuels (charges incluses). Ce montant est taxé comme impôt sur le revenu. Le propriétaire doit aussi payer la taxe foncière, la taxe d’habitation étant à la charge du locataire.

Investir dans un parking est la meilleure solution dans le sens où vous prenez moins de risque. Aussi, cela vous apprend tout le processus, que ce soit la phase de recherche, de négociation, de financement, de mise en location et de gestion.

Que ce soit un parking, un immeuble ou un local commercial, le processus reste le même. Pour les débutants qui aimeraient investir dans l’immobilier, le parking est un bon type d’investissement parce que cela vous permettra de vous familiariser avec le processus. Et dès lors que vous l’aurez compris, et que vous aurez obtenu un financement, ou acheté à fond propre, vous serez en même d’investir dans de plus grosses propriétés. Le parking reste l’investissement le plus passif, car vous n’aurez rien à gérer.

Pour apprendre davantage sur l’investissement, inscrivez-vous à ma Master Class Forbes – Système 1 Million pour avoir accès aux stratégies de haut niveau utilisées par les meilleurs investisseurs internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivez-nous

S'inscrire à notre Newsletter

Démarrer dans l’immobilier comme un professionnel

Générer 100K de profit en seulement 12 mois

Apprenez à investir et à multipliez vos sources de revenus